Acceuil / Actualités / Joussour : Assemblée plénière numérique

Joussour : Assemblée plénière numérique

Vues : 0

L’Assemblée plénière de Joussour s’est tenue les 12 et 13 mars derniers en numérique en raison de la pandémie et 125 inscriptions ont été enregistrées. Elle a réuni ses membres des deux rives de la Méditerranée, les personnes ressources, les consultants et ses bailleurs de fonds.

Depuis un an, l’organisation de réunions collectives virtuelles (bilans transversaux, bilan de fonds d’appui, réunions de concertation portant sur l’avenir de Joussour) avait fait l’objet d’une attention particulière et avait été analysée et capitalisée en continu par l’équipe de la cellule exécutive et du CFSI pour en retirer les enseignements techniques relatifs aux modalités d’organisation et d’animation de visio-conférences afin de pouvoir tenir cette Assemblée plénière virtuelle dans les meilleures conditions possibles.      

Ce temps collectif a été, à l’image des autres Assemblées plénières, scindé en deux temps : un temps lié à la redevabilité technique et financière et un temps d’échanges dédié à la construction de l’avenir de Joussour.

Un bilan, dressé par l’équipe de la cellule exécutive a été éclairé par les témoignages d’acteurs de Joussour permettant ainsi de dresser un bilan des acteurs pour les acteurs et les résultats de l’évaluation externe ont été restitués. Des ateliers ont ensuite permis aux participants d’échanger sur les Objectifs de Développement Durable (ODD), sur les modèles économiques ou bien encore sur la communication digitale. La première soirée a également constitué une opportunité pour les associations membres et leurs partenaires de présenter leurs productions (études, guides) et d’échanger avec leurs pairs sur leurs démarches de capitalisation et de plaidoyer.

Enfin, la seconde journée a été dédiée aux perspectives. Un retour sur le processus de concertation engagé et une restitution des résultats de l’étude de faisabilité ainsi qu’une présentation du projet de Joussour pour les trois années qui viennent par le CFSI et NADA ont permis d’introduire les débats de l’après-midi en ateliers.

Les participants ont souligné la qualité de l’organisation tout en regrettant de ne pas pouvoir se rencontrer physiquement en espérant que, sous peu, ces retrouvailles soient possibles pour pouvoir contribuer, ensemble, aux Objectifs de Développement Durable.

A propos Sami Loucif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *