Acceuil / Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Le programme Joussour vise à renforcer les associations algériennes et françaises qui agissent au service de l’enfance et de la jeunesse. Il mutualise à cet effet des ressources humaines et financières algériennes et françaises pour engager des projets concrets, renforcer les compétences et partager les fruits de l’expérience acquise. Il favorise le dialogue et la concertation avec les services déconcentrés de l’Etat et les collectivités locales.

Ce Programme, actif depuis 2007, est soutenu par l’Agence française de développement à hauteur de 63 % de son budget global. Il est aujourd’hui cofinancé par l’Union européenne, la Fondation de France, la Fondation RATP et le Comité Français pour la Solidarité Internationale qui en est également l’ONG garante.

Joussour vise le renforcement simultané d’associations algériennes et françaises actives dans les domaines de l’enfance et de la jeunesse pour améliorer la prise en charge et la place de cette population cible en Algérie. Il mobilise des associations algériennes expérimentées mais aussi des associations locales plus récentes. Joussour favorise également la mise en réseau des acteurs impliqués dans le Programme pour échanger sur leurs pratiques, sur une base thématique ou territoriale. Joussour compte également parmi ses membres, 4 universités des 2 rives, des institutions algériennes et des collectivités locales françaises.

Pour favoriser les échanges et la participation des acteurs du programme, Joussour s’est doté d’une gouvernance originale. Ses 119 membres constituent une assemblée plénière qui se reconnait dans des valeurs communes définies dans une charte. Un comité de pilotage algéro-français élu par ses pairs veille à la mise en œuvre du Programme.

Le développement des activités est confié à une équipe algérienne de 8 membres sous contrat avec le réseau Algérien pour la défense des droits de l’enfant (NADA) et soutenue par l’équipe du CFSI basée en France. Le réseau NADA pour la défense des droits de l’enfant assure, en qualité d’association nationale partenaire, le portage administratif et juridique de Joussour en Algérie sur la base d’une convention avec le CFSI. Le CFSI, association française reconnue d’utilité publique, assure la responsabilité générale du Programme. La mise en œuvre de Joussour articule la gestion de fonds d’appui aux initiatives avec un programme de formation, d’animations régionales et thématiques, de capitalisation participative, d’études et de supports de communication.

Plusieurs fonds d’appui ont été déployés pour soutenir 146 projets entre 2008 et 2016. Ils sont complétés par 40 projets dont la mise en œuvre s’achèvera en 2019. Tous ces fonds fonctionnent avec une méthodologie commune qui assure à la fois la transparence et l’équité dans la sélection des projets, la recherche de qualité de ceux-ci et fait appel, dans cette perspective, aux compétences des associations membres, des Directions de la Jeunesse et des Sports (DJS) et des Assemblées Populaires Communales (APC).

Le Fonds d’Appui aux Projets (FAP) est destiné aux associations les plus expérimentées actives dans les domaines de l’enfance et de la jeunesse. Les projets mis en œuvre soutiennent leur professionnalisation en ayant une action structurante sur l’association dans son ensemble. Ainsi 45 projets ont été cofinancés depuis 2008 dont 21 en partenariat algéro-français et, en 2018, 10 nouveaux projets sont en cours de mise en œuvre dans le cadre de ce fonds d’appui.

Le Fonds d’Appui aux Initiatives Locales (FAIL) était destiné à accompagner l’émergence de petites associations locales qui souhaitent développer des initiatives au bénéfice des enfants et des jeunes de leurs territoires. Le FAIL a pu être développé grâce au soutien des services déconcentrés de l’Etat et notamment des Directions de la jeunesse et des sports (DJS) et des APC des territoires de Constantine, d’Oran, de Bouira, d’El Oued, de Béjaïa et de Biskra. En 2018, ce fonds d’appui a évolué et a été remplacé par le Fonds d’Appui à l’Action Associative Locale, FAAAL. Dans le cadre de ce fonds, 8 initiatives destinés à favoriser le développement local sont soutenues.

Le Fonds d’Appui aux Initiatives Jeunesse (FAIJ) est destiné à encourager et favoriser l’expression citoyenne de jeunes et en 2018, 12 nouveaux projets sont en cours de mise en œuvre.

Le Fond d’appui aux Animations Thématiques et/ou Territoriales (ATT) est destiné à favoriser la mise en réseau d’associations algériennes et françaises sur des enjeux participatifs et des actions de plaidoyer au plan local et national sur trois thématiques : enfance et droits, jeunesse et citoyenneté et utilité sociale des associations. Au total, 16 projets ont été soutenus dans le cadre de ce fonds d’appui et 10 nouveaux projets sont en cours de mise en œuvre.

Les initiatives développées par les membres et accompagnées et soutenues par Joussour sont utilement complétées par des activités d’animation thématiques et régionales destinées à renforcer les capacités individuelles et collectives des associations en développant des formations à la gestion du cycle de projet ou bien encore, à la gestion administrative et financière. Ces formations sont complétées par des  bilans collectifs des initiatives mises en œuvre dans le cadre des fonds. Des rencontres dites régionales, un processus de capitalisation participatif et continu et des actions de communication (animation du site Internet www.pcpalgerie.org, plaquette et newsletter) sont mises en œuvre. C’est ainsi que dans ce cadre, 2 films visant pour l’un à rendre visible l’utilité sociale de l’action associative en Algérie et pour l’autre à valoriser l’engagement des jeunes seront produits d’ici à 2019

En France, des manifestations publiques sont également organisées et permettent de valoriser le travail de partenariat et l’engagement des acteurs associatifs algériens et français. Ces temps d’échanges publics permettent également de valoriser les effets, importants et positifs, que ces échanges entre acteurs associatifs des 2 rives ont sur les territoires en France.

En outre, dans le cadre de Joussour, une attention constante est portée à la formalisation des savoirs et apprentissages et des alliances et dialogues sont, notamment, engagées avec le monde de la recherche et les acteurs économiques. C’est ainsi que plusieurs études d’intérêt général ont ainsi été produites depuis 2007 :

  • Référentiel des dispositifs de protection de l’enfance en Algérie.
  • La place des jeunes dans les associations.
  • Les besoins et attentes des associations algériennes.
  • Manuel pour la pratique associative (édité en langues arabe et française) avec le soutien de la Fondation Friedrich Ebert.
  • Etat des lieux de la responsabilité sociétale des entreprises en Algérie : quel soutien aux acteurs associatifs ?
  • Des rapports de capitalisation.

D’ici à 2019, un diagnostic portant sur la communication externe des associations ainsi qu’un recueil destiné à valoriser l’engagement associatif viendront compléter ces publications.