Acceuil / Actualités / Actualités du programme / FAAAL : recommandations pour améliorer l’instrument

FAAAL : recommandations pour améliorer l’instrument

Hits: 2

Le programme Joussour a organisé, les 21 et 22 décembre, deux journées de bilan sur le Fonds d’Appui à l’Action Associatives Locale.

A l’issue de ces deux journées et après un bilan individuel de leurs actions, les porteurs de projets se sont également penchés sur l’instrument lui-même.

Que faut-il garder, enlever ou ajouter pour améliorer cet instrument ?

Verdict :

  • Ceci est une compilation en vrac des propositions des participants,
  • Certaines propositions qui se ressemblent ont été combinées,
  • Le chiffre à la fin de chaque proposition indique le nombre de fois ou cette proposition a été proposée,
  • Ceci est une restitution et n’engage en rien l’avis du programme sur l’instrument.

 

Ce qu’il faut garder :

  • La communication avec l’ensemble de l’équipe (2),
  • La coordination du partenariat et de la concertation entre différentes associations (2),
  • Le soutien et l’animation des rencontres entre différentes associations (4),
  • L’accompagnement et le suivi ainsi que les visites sur le terrain (4),
  • Le fonds lui-même car c’est une bonne occasion pour les petites associations,
  • Les formations et les séminaires (4),
  • L’implication d’associations non porteuses ou non membres,
  • La durabilité des projets,

 

Ce qu’il faut réduire/arrêter :

  • Le changement des coordinateurs de projets par les porteurs,
  • Les retards sur le versement de la première tranche (2),
  • Les conflits au sein des associations,
  • Beaucoup de documents à remplir (2),
  • Soutenir des projets de “soutien scolaire”,
  • Limiter les délais de réalisation des projets,
  • La dépendance des fonds pour continuer les projets.

 

Ce qu’il faut commencer/ajouter :

  • Des projets de développement (2),
  • Des collaborations entre les différents porteurs (4),
  • Donner plus de chance à plus d’associations (2),
  • Faire une étude approfondie du projet avant son démarrage,
  • Chercher des sources de financement pérennes pour l’association,
  • Envisager de nouvelles formation pour sensibiliser les association sur l’utilité des projets et comment les concrétiser (5) ,
  • Accompagnement et orientation des associations de la part du PCPA,
  • Viser des thématiques d’actualité,
  • Le plafonds des enveloppes financières du FAAAL,
  • Ouvrir un bureau au sud pour plus de proximité avec les porteurs,
  • D’autres rencontres en plus du bilan à mi-parcours et du bilan final notamment dans les différentes régions (2).

 

 

A propos admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *