Acceuil / Actualités / COVID-19, la mobilisation et la sensibilisation s’organise : les associations membres en première ligne

COVID-19, la mobilisation et la sensibilisation s’organise : les associations membres en première ligne

Hits: 0

Dans cette période de crise sanitaire inédite et déstabilisante, les associations membres du Programme Joussour se mobilisent. Plus que jamais, citoyenneté et solidarités prennent tout leur sens pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables. Nouveaux modes d’action et adaptation des pratiques. Face à cette urgence sanitaire exceptionnelle, la vague d’actions et de solidarité grandit.

Mobilisation et sensibilisation

Une large campagne de sensibilisation et de désinfection a été lancée à Skikda dans les espaces publics, à l’initiative de l’association Bariq 21.

Association Bariq 21

L’objectif de cette campagne est de donner des conseils pratiques aux usagers et citoyens et de les sensibiliser aux dangers du Covid-19 et aux mesures préventives à adopter.

Entraide et Solidarité

Succès de l’initiative de l’association FASDE à Ain Temouchent qui a mis son siège à disposition du personnel soignant de l’hôpital de Beni Saf. Ceci permet aux équipes médicales engagées dans la lutte contre la pandémie de limiter leurs déplacements, notamment lorsqu’une distance importante les sépare de leurs domiciles.

Association FASDE

Accompagnement et soutien psychologique

Parce que la propagation de l’épidémie de coronavirus est potentiellement génératrice de stress et d’angoisses, les familles ayant un enfant en situation de handicap sont particulièrement exposées à l’isolement et à un épuisement physique et/ou psychologique. L’association SARP a ainsi déployé une plateforme d’accompagnement psychologique. Le lien ci-dessous permet de s’orienter et d’avoir un aperçu sur l’accompagnement mis en œuvre : Soutien SARP Covid-19.

Violences faites aux  femmes et aux enfants :

Les mesures de confinement instaurées pour limiter la propagation du coronavirus font craindre aux militants associatifs une flambée des violences faites aux  femmes et aux enfants.

Face à cette situation, l’association FARD (Femmes Algériennes Revendiquant Leurs droits), le réseau Wassila et l’association nationale Nada se mobilisent et restent opérationnelles pour être à l’écoute des victimes et des témoins d’actes d’agressions domestiques exercées à l’encontre des femmes et des enfants qui peuvent être accentuées en raison du confinement.

Ces organisations sont accessibles aux numéros suivants :

A Oran :

  • Centre d’écoute Karima SENOUCI (Association FARD) : 0772 264 161

A Alger :

  • Centre d’écoute du Réseau Wassila : 0560 100 105 ou 0558 941 305
  • Réseau Nada : 3033

Adaptation des activités pendant le confinement

Pendant le confinement et malgré la fermeture de leurs locaux, l’association Sidra et le centre de développement des compétences de l’Association SDH poursuivent leurs actions de formation à distance, découvrez leurs programmes.

Chaque Samedi, des capsules de formations sont publiées sur la page facebook de l’association Sidra dans le cadre du projet Sharek.

Le centre de développement des carrières (CDC) de l’association SDH, lance pour la première fois à distance des sessions de formation animées par des experts de différents domaines, découvrez ces formations en visitant la page du CDC

Des initiatives pour accompagner des personnes vulnérables

L’association El Ikram de Annaba a lancé une opération de désinfection et de solidarité au sein d’une maison de retraite avec d’autres associations de la ville.

Association El ikram

 

A propos admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *