Actualités

Une forte mobilisation du mouvement associatif à Oran qui a porté ses fruits

La coordination des associations pour la protection de l’environnement de la wilaya d’Oran a eu une séance de travail avec la direction des travaux publics (wilaya d’Oran), le 5 janvier 2015, en présence de son premier responsable, du chef de projet et du bureau d’étude chargé du parking de la Daïra.


Houari Barti - Le Quotidien d’Oran -

Petite victoire pour les associations de militants pour la protection de l’environnement engagés à défendre la pinède de la météo. 

Après leur rencontre, en fin de semaine dernière, avec le wali d’Oran, M. Abdelghani Zaâlane, et surtout la visite du directeur général de la Conservation des forêts, il a été décidé de reboiser le site et remplacer ainsi les arbres arrachés dans le cadre du projet d’aménagement d’un parking au niveau de ce site. Selon les associations engagées dans ce combat, le projet lancé par la Direction des travaux publics pour la réalisation d’un parking destiné à abriter les visiteurs du nouveau siège de la daïra d’Oran, est toujours d’actualité, et sera donc maintenu au niveau du même site, mais sera tenu désormais de prendre en compte l’aspect environnemental du site. À noter qu’avant ce dénouement, huit associations oranaises avaient menacé de saisir la justice pour arrêter l’abattage des arbres intervenu au niveau du site de la pinède de la météo. Une démarche qui a rappelé un incident similaire survenu à la forêt de Canastel, à l’époque de l’ex wali, Abdelmalek Boudiaf, où des promoteurs immobiliers de la wilaya d’Oran engagés dans des projets inscrits dans le cadre du CALPIREF avaient reçu l’autorisation de piétiner sur un terrain forestier. Une entorse à la loi qui avait suscité un véritable tollé, notamment de la part de la société civile qui avait introduit une action en justice pour stopper les travaux, laquelle avait tranché en faveur des défenseurs de la forêt. Cette nouvelle affaire des arbres abattus du site de la météo confirme une fois de plus, la légèreté déconcertante avec laquelle, les pouvoirs publics, n’hésitent pas à anéantir le peu d’espace forestier dont dispose la ville Oran. L’argument de projet d’utiliser public ne justifie nullement le recours à l’abattage des arbres avaient plaidé le collectif des associations, reprochant aux promoteurs du projet du parking de ne pas avoir pris en compte d’autres solutions alternatives qui se présentaient. Comme celle du terrain mitoyen qui pouvait abriter le futur parking ou encore celle consistant à utiliser le parking de la mosquée Ibn Badis qui se trouve à quelques mètres seulement.

 

Mustapha Lahici :

La coordination des associations pour la protection de l’environnement de la wilaya d’Oran a eu une séance de travail avec la direction des travaux publics (wilaya d’Oran), le 5 janvier 2015, en présence de son premier responsable, du chef de projet et du bureau d’étude chargé du parking de la Daïra.

Un débat franc et responsable a permis de préciser les éléments manquant dans la vision précise de ce projet et en particulier le plan de réalisation.

La coordination, dans sa démarche citoyenne a négocié une approche plus globale du projet par une approche plus systémique en y intégrant un plan d’aménagement du bosquet préservé, le boisement de la parcelle nue mitoyenne (entre la météo et le siège d’Aval). L’accent a été mis d’avantage sur le parking et ce par une couvert végétale (arbres adultes conformément à l’engagement de Mr le Wali) au niveau des allées, et tout au long du pourtour du cite. Les différentes servitudes (toilettes publics, points d’eau, accès (entrée et sortie pour véhicules, passerelle,...), voies de circulation..., y compris l’éclairage avec lampes éco (Leds ou par cellules solaires) ont été abordé. Un parking pour personnes à mobilité réduite motorisées est aussi prévu à proximité immédiate de la Daïra. Le plan d’aménagement a été amendé dans un échange serin et constructif (version 6). L’après midi a réuni le collectif de la coordination avec Mr le conservateur des forêts élargit à l’ensemble de ses cadres au siège de sa direction. Un échange franc et engagé à permis de dégager des points de vue et les mêmes préoccupations pour la préservation et la promotion de l’environnement et en particulier de la question de l’ARBRE dans la wilaya d’Oran. Très attentif à nos soucies environnementaux et près une revue très exhaustif de la situation qui relèves de ses compétence, Mr le conservateur nous a réaffirmé l’engagement de son administration, au plus haut sommet de sa hiérarchie pour une collaboration continue avec la coordination. Pour une concrétisation effective de ce "partenariat", toutes les actions entreprises dans le cadre des missions de préservation du patrimoine forestier de la wilaya seront "partagés" avec le mouvement associatif actif dans le domaine. Une action de nettoyage de la foret de Canastel aura lieu Samedi 10 janvier pour seller cette collaboration Direction des Forets-société civile. Un moment très fort de convivialité, partage et responsabilité. De nouvelles perspectives s’ouvrent, aujourd’hui pour une collaboration constructive pour la préservation et la promotion de l’environnement dans la wilaya.

Portfolio