Lu dans la presse

Tipasa : Des associations algeriennes et françaises en conclave à Matarès

Les membres du Programme Concerté Pluri Acteurs (PCPA) se sont donnés rendez-vous au complexe touristique « Matarès » de Tipasa depuis le jeudi dernier pour participer à des travaux qui s’achèveront ce dimanche, afin de rappeler les objectifs de leur institution, renforcer leurs capacités, valoriser les actions individuelles et collectives respectives de leurs associations locales, mobiliser les citoyens pour développer le dialogue avec les pouvoirs publics et enfin évaluer leur bilan annuel.

Français et algériens issus de moult associations de plusieurs wilayas du pays et des départements français avaient entamé les débats sur des réunions thématiques précises. « Agir pour son territoire du projet individuel au projet collectif » ; « partager ses acquis et savoirs » « répondre aux aspirations d’une jeunesse citoyenne » ; « avancer dans le dialogue et le partenariat avec les pouvoirs publics » ; « construire une voix collective à l’échelon local, national et international » ; « mouvement associatif : s’adapter aux défis de demain » ; tels sont les thèmes des 06 ateliers proposés dans le programme de cette 5ème assemblée plénière.

Le PCPA Joussour est à sa 5ème année d’existence. Son plan d’action est destiné à agir en faveur des enfants et des jeunes, sans perdre de vue la femme ; d’où la nécessité de mobiliser l’ensemble des acteurs autour des missions dévolues à Joussour, notamment les échanges inter-associatifs et les concertations avec les pouvoirs publics. Le programme est financé par l’agence française de développement (AFD) et certains cofinancements s’effectuent selon le type de projets.

A l’issue de cette rencontre, un comité de pilotage sera élu. Il sera composé de 05 algériens et de 03 français. A mission consiste à s’impliquer dans la réflexion et le suivi de l’application du plan d’action. Joussour évolue dans ses initiatives en matière de coordination. L’envergure de Joussour ne cesse de prendre d l’ampleur , à partir du moment où elle compte 80 associations algériennes et 30 associations françaises. La liste d’adhésion n’est pas fermée.

PCPA Jousour s’est déployée au niveau de 22 wilayasGhardaïaTamanrasset ne font pas encore partie du lot. Joussour est porté par le réseau NADA en partenariat entre l’ONG garante, le CFSI ( comité français de solidarité internationale). Les membres de Joussour s’attèlent à renforcer l’action associative en consacrant ses efforts pour une mobilisation des intervenants autour de la chose sociale en faveur de l’épanouissement des enfants et de la jeunesse.

 

M’hamed Houaoura

Article paru le 10.10.2014