Actualités

Séminaire fondateur d’un Etablissement Franco-Algérien de la Jeunesse

En décembre 2014 s’est tenu, à Oran, le séminaire fondateur d’un Etablissement Franco-Algérien de la Jeunesse -EFAJ-. Ce projet est le fruit d’une concertation et co-construction de plus de 2 ans entre l’ONG CEFIR de Dunkerque - France et ses partenaires associatifs oranais ainsi que des représentants des pouvoirs publics d’Oran.

Le travail de partenariat entre CEFIR et ses partenaires algériens et méditerranéens date de 2006. La réflexion, les échanges et la construction d’actions communes a abouti au fil des ans à un objectif commun à savoir, l’amélioration de la mobilité des jeunes du bassin méditerranéen pour une meilleures inclusions et participation citoyenne des jeunes.

Lors de ce séminaire, 30 représentants d’associations algériennes, françaises et allemandes ont travaillé ensemble pendant 3 jours, pour mettre en place les bases de cet " EFAJ ".

Les représentants institutionnels présents, Monsieur Mahmoud Si Youcef, vice président de l’APW d’Oran, et Monsieur Hakim Kessal, directeur chargé de l’Emploi, ont salué cette initiative qui rejoint les préoccupations de la wilaya et du ministère de la jeunesse. Ils ont rappelé que 70% des algériens ont moins de 30 ans, et exhorté à aller de l’avant, ensemble, pour développer des projets qui permettront à cette jeunesse de s’épanouir socialement, et professionnellement.

Monsieur Mustapha Bouras, Président du CEFIR a dit à la fois sa joie et son émotion, de voir prendre forme, en Algérie, un projet que le CEFIR porte depuis plusieurs années, et auquel il a toujours cru.

 La secrétaire générale de l’OFAJ, Madame Béatrice Angrand a rappelé les conditions de la création de l’OFAJ, et si ses acquis restent encore à consolider, cet exemple peut être une source d’inspiration pour les peuples du pourtour méditerranéen.

Par ailleurs, Mesdames Nadjets Malti, Directrice de la Pépinière d’Entreprises, et Nadira Benketira présidente de l’association Graine de Paix, ont insisté sur le fait que les projets qui permettront aux jeunes de se réaliser professionnellement et en tant que citoyens,restent prioritaires néanmoins, les deux affirment que la mobilité est un facteur d’émancipation et d’autonomie propice à la création dont il ne faut se passer. 

Le directeur du Centre Français de Berlin, monsieur Florian Fangmann marque son intérêt pour la démarche et propose d’accueillir un groupe de travail à Berlin.

Monsieur Camel Guecioueur, représentant le CEMEA de Lille, met en exergue la nécessité de la dimension militante, et de partage de valeurs pour assurer la viabilité du projet et des partenariats compris dans la plateforme..

 

Les participants sont sortis du séminaire avec un plan d’action à juillet 2015 et un engagement de tous pour participer pleinement à ce projet pilote.

Pour plus de détails, veuillez télécharger le compte rendu du séminaire ci-dessous.


Photos : Publiés par l’association Graine de paix

Portfolio

Logo CEFIR