Actualités

Les femmes gardiennes du Patrimoine à Laghouat

L’association Aicha Oum El Mouminine a porté durant 15 mois un projet de valorisation du Patrimoine et du rôle des femmes dans cette sauvegarde à travers un projet intitulé « Le Tapis de Djebbel Ammour »

Soutenu par l’Union Européenne en collaboration avec le Ministère de La Culture, le projet d’une durée de 15 mois avait pour objectif la sauvegarde du patrimoine culturel de la région de Djebbel amour à travers le renforcement des capacités et la promotion des femmes tisseuses, gardiennes du patrimoine.

20 femmes de tisseuses ont pu bénéficier de formations autour du marketing, de la gestion d’une coopérative, des techniques de tissage et de la teinture avec pour objectif à long terme qu’elles puissent s’organiser en collectif dans le cadre d’une coopérative artisanale agréée par l’Etat et permettre de mettre en place des activités génératrices de revenu afin d’augmenter leur autonomie économique et participer activement au développement culturel, touristique et économique de leur région.

Ce projet a donc permis de promouvoir l’autonomisation économique des femmes en leur permettant de valoriser leurs compétences.

Le projet a pris fin en juin 2017 cependant son impact est encore visible. Les femmes bénéficiaires œuvrent toujours pour la sauvegarde de ce patrimoine à travers la volonté de mettre en place une coopérative et l’organisation du premier salon de Tapis de Djebbel Ammour.

Pour la Présidente de l’association, Mme Djebbar Kheira, le projet a dépassé ses objectifs attendus. L’association reçoit chaque jour des sollicitations de femmes souhaitant les rejoindre.

Portfolio