Les outils

Les animations thématiques

Les animations thématiques s’inscrivent dans le cadre des activités transversales de Joussour. Elles ont été introduites dans la phase 2013-2016.

Dans la phase actuelle, les animations thématiques constituent un enjeu majeur, puisqu’elles peuvent servir de levier pour la mise en place de réseaux thématiques.

Objectifs des animations thématiques

  • Initier des dynamiques de travail en réseau entre les associations de territoires différents qui œuvrent dans les mêmes champs d’action ou qui partagent les mêmes préoccupations ;
  • Favoriser l’émergence de dynamiques collectives, d’initiatives de travaux de réflexion pluri-acteurs (des deux rives) et de constitution de groupes de travail durables et pérennes ;
  • Amener les associations membres et leurs partenaires à se structurer en force de proposition auprès des pouvoirs publics nationaux ;
  • Favoriser les espaces d’échange et de concertation entre acteurs associatifs et acteurs publics, autour de la question de l’enfance et de la jeunesse à travers des thématiques précises.

La démarche 

Les animations thématiques aboutissent à la constitution de groupes travail sur des thématiques précises. Il s’agit de groupes constitués d’associations membres (Algériens et Français) avec implication des pouvoirs publics et qui mettent en place des processus de réflexion autour des thématiques sélectionnées.

La constitution de ces groupes de travail se fait avec l’accompagnement du programme en partant sur des initiatives déjà enclenchées. Ces initiatives seront repérées suite à un appel à contribution. Après quoi, la cellule, sous l’encadrement du comité de pilotage, accompagne la mise en forme de ces groupes de travail et la structuration de leur travail.

Cet appui et accompagnement se fait aussi bien sur le plan technique que financier. L’objectif étant d’aboutir à un produit durable : la mise en place d’un réseau, d’une commission permanente, d’un projet/programme commun,…

Ces groupes de travail pourraient devenir des références dans la thématique en question, une force de proposition, ou une entité consultative qui peut aussi bien s’allier avec les pouvoirs publics qu’avec les autres acteurs du même domaine (associatifs, ONG, université, groupes de recherche…)

Les thématiques

Les thématiques seront identifiées avec les membres concernés et validées par le comité de pilotage. Idéalement, les trois groupes de travail devraient chacun s’inscrire dans l’une des trois thématiques suivantes et qui sont en rapport avec les raisons d’être du programme :

1. Enfance et droits : Quels dispositifs pour une garantie des droits fondamentaux et pour la protection de l’enfance vulnérable ?

2. Jeunesse et citoyenneté : Quels dispositifs pour une meilleure prise en charge de la mobilisation et de l’engagement des jeunes dans l’action citoyenne ?

3. Utilité sociale : Quelle forme d’organisation et de coordination pour la valorisation de la société civile et de son impact ?

Elles devront être en lien avec les 5 enjeux :

1. Renforcement des capacités individuelles des associations 

2. Les capacités collectives des associations 

3. La valorisation et la reconnaissance de l’action associative 

4. La mobilisation citoyenne de la jeunesse 

5. Les capacités d’action et de dialogue avec les pouvoirs publics