Le PACT

Le Programme d’Actions Communes Transversales

Le Programme d’Actions Communes Transversales (PACT) vient en complémentarité des deux outils financiers que sont le FAPA et le FAIL.

 

Il doit permettre aux associations qui participent au programme :

  • d’accroître leurs capacités à conduire des actions de qualité, et d’améliorer leur organisation et le fonctionnement de leurs institutions si elles le jugent nécessaire,
  • de renforcer leur insertion locale et d’élargir le champ de leur partenariat,
  • de fonctionner plus souvent et plus efficacement en réseau,
  • de développer au sein de ces réseaux leurs capacités de proposition et de dialogue avec les pouvoirs publics,
  • de favoriser les partenariats entre les associations et les pouvoirs publics.

 

Les types d’actions collectives qui permettent d’atteindre ces types d’objectifs sont, classiquement :

1. des formations ;

2. l’animation de rencontres, d’ateliers, de séminaires qui rassemblent les associations d’une même « région », entre elles et avec leurs partenaires potentiels ;

3. l’organisation de rencontres et de réflexions thématiques qui réunissent des organisations expérimentées, mobilisées autour de sujets communs, qu’elles souhaitent approfondir entre elles et discuter avec les pouvoirs publics. (Leurs travaux peuvent nécessiter le recours à de l’expertise externe et à de courtes études) ;

4. Des échanges d’expérience et des capitalisations collectives ;

5. La mise en œuvre de ces actions est facilitée par la mise en place d’outils communs d’informations, de communication et d’échanges,  notamment un site web et un recueil des associations.

 

 

Ces cinq types d’activités ne seront pas tous développés durant la phase pilote, compte tenu des objectifs et des contraintes de cette dernière.

 

Pour cette année de test, il a été décidé d’axer les efforts sur les activités suivantes :

  • L’animation de trois groupes de travail thématiques
  • L’initiation de rencontres de concertations autour de la mise en œuvre du Programme
  • Le lancement d’outils de communication et de valorisation (un site internet et un recueil des associations)