Actualités

Le GREF aujourd’hui : mission et activités d’éducation solidaire internationale

Fondé en 1990, Le Groupement des Éducateurs sans Frontières (GREF) agit en faveur du développement de l’éducation dans plusieurs pays du monde.

Le GREF agit depuis 27 années en Europe de l’Est, dans les pays du Sud (Afrique du Nord et subsaharienne, Amérique latine), en Asie, Haïti, Moyen Orient, Nouvelle Calédonie ; il se mobilise également en France dans des actions variées (alphabétisation des migrants, interventions auprès de détenus, éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale dans les établissements scolaires, etc.).

Il inscrit son action et ses projets dans la dynamique impulsée par les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030. Il construit à la demande de ses partenaires et avec eux (institutionnels ou issus de la société civile) des actions de formation dans le domaine élargi de l’Éducation (éducation formelle, écoles communautaires, centres de ressources...).

 Le GREF s’implique ainsi particulièrement dans :

  • l’accompagnement des professionnels :
    • De la petite enfance ;
    • Du suivi des jeunes vulnérables vivant en grande précarité ;
    • De l’enfance et la jeunesse en rupture scolaire ;
    • De l’enseignement formel, de la maternelle à l’université (enseignement du français...) ;
    • De l’enseignement technique et professionnel ;
    • De l’éducation à la santé ;
    • de l’éducation à l’environnement.
  • le soutien des associations de femmes en recherche d’autonomie.

L’association, laïque, et attachée au principe de non-substitution, regroupe actuellement environ 500 membres (dont deux tiers sont des femmes), tous bénévoles, répartis en 14 délégations régionales.

Au départ essentiellement constitué de retraités de l’Éducation nationale militants de mouvements pédagogiques, le GREF accueille aujourd’hui des professionnels d’autres secteurs, retraités ou non, pour diversifier ses compétences et professionnaliser son fonctionnement.

Les projets, élaborés à la demande des partenaires et avec eux, sont conduits en équipe, dans une démarche d’évaluation et capitalisation, l’objectif étant leur pérennisation, après le départ du GREF, par les acteurs de la société civile ou les institutions.

Les interventions du GREF sont relativement longues (6 semaines en moyenne) et régulières (2 fois par an). Les projets sont financés par les dons et les cotisations de ses membres, les subventions des pouvoirs publics (AFD, ambassades) et des collectivités territoriales, la participation d’autres associations et des fonds privés.

Portfolio