Actualités

Joussour a fait le bilan des Fonds d’Appui

Le 12 Février 2016 à Sidi Fredj, s’est tenu le bilan des fonds d’appui du Programme Joussour. Ce bilan vise à atteindre certains objectifs, comme mesurer les effets des différents fonds d’appui sur les organisations porteuses et les faire évoluer. Afin de permettre aux participants de travailler ensemble et d’arriver a traiter toutes les problématiques en profondeur, un système de station a été mis en place.

Dans le cadre de la préparation de la phase 2016-2019, le programme Joussour organise, entre Février et Avril, une série de bilans transversaux qui mettent la lumière sur les différents enjeux du programme. Ce cadre offre un terrain favorable à une réflexion, réfléchir à une progression, afin de mieux répondre aux attentes des associations membres algériennes et françaises. 


Ce bilan vise à atteindre certains objectifs, comme mesurer les effets des différents fonds d’appui sur les organisations porteuses et les faire évoluer.

Afin de permettre aux participants de travailler ensemble et d’arriver a traiter toutes les problématiques en profondeur, un système de station a été mis en place.

Chaque station portera une réflexion, qui sera abordée dans tous ses aspects par les acteurs associatifs présents, les animateurs quant à eux veilleront à la cohérence du déroulement.


Nous sommes au niveau de la gare de Joussour, cinq axes de réflexions sont mis en avant, chaque axe représente une station. 

Station 01 : 

les effets des fonds sur les relations avec le pouvoirs publics et la création de dynamiques territoriales

Station 02 : 

les effets des fonds sur la structuration, la gouvernance et sur les capacités internes

Station 03 : 

comment les fonds d’appui renforcent-ils les partenariats et le travail collectif 

Station 04 : 

Quels sont les effets des fonds d’appuis sur vos capacité de mobilisation (membres, bénévoles, bénéficiaires...) ? 

Station 05 :

les fonds d’appuis ont-ils influencé votre capacité à capter et à gérer des fonds ?


Le temps des travaux autour des stations est écoulé, une synthèse est faite, des questions similaires ont émergé au même moments dans différentes stations, les participants ont mis le doigt sur presque les mêmes points, huit questions sont ressorties :


1. Faut-il orienter les fonds d’appui vers le plaidoyer ?

2. Quels types de professionnalisation faut-il appuyer en priorité ?

3. Comment le programme peut-il appuyer les actions individuelles en amont et en aval ?

4. Comment le programme peut-il appuyer les actions collectives en amont et en aval ?

5. Quel appui pour la mise en réseau ?

6. Quel type d’appui le programme peut-il apporter à l’animation de la vie associative ?

7. Cofinancement : contrainte ou opportunité ?

8. Les associations expérimentées ont elle la responsabilité d’appuyer les moins expérimentées (dans le cadre du programme).


Ce bilan apporte au programme divers éléments d’analyse pour l’amélioration des outils d’appui, et ce, en maintenant et renforçant les aspects positifs ressortis, en accordant une attention particulière aux recommandations et points d’attentions exprimés par les associations. 

Il montre aussi, clairement, la nécessité de faire un travail de fond sur la construction collective des concepts important dans la vie du programme comme le Plaidoyer, la professionnalisation des associations et le réseau.


Sur la forme, les participants ont beaucoup apprécié la méthode d’animation " la gare de Joussour et ses stations " et aussi le travail en petits groupes (3 à 4 personnes par groupe) ce qui a permis une meilleure interactivité, un partage d’idées et divers temps de débats. Ils ont aussi apprécié la production importante d’idée, de questionnement et de recommandations tout au long de la journée.

Portfolio