Actualités

Rencontre internationale à Akbou pour renforcer l’implication des jeunes dans les dynamiques locales

Sous le slogan " Envie d’Agir ", l’ECA a organisé, du 13 au 15 juin dernier, une rencontre internationale autour de l’implication des jeunes dans la dynamique locale. . Cet événement qui s’est déroulé au niveau de l’hôtel club Alloui de Tichy - Béjaia, a regroupé des acteurs associatifs et des jeunes venus du Maroc, de Tunisie, de France et divers régions d’Algérie ainsi que des élus locaux.

 

Cette rencontre s’inscrit dans le projet " pépinière de jeunes citoyen " financé par la commission européenne, le PCPA Algérie Joussour et l’APW de Bejaia.

Elle a regroupé pas moins de 34 associations et conseils communaux de jeunes CCJ, dont 10 organisations étrangères (France, Tunisie, Maroc, Italie) : 

France :

  • La MJC d’ElbeufRouen – Haute Normandie
  • Conseil local des jeunes Aubervilliers

Maroc : 

  • Conseil provincial des jeunes de la province de Figuig.
  • Association Bassin Guir.
  • Gouvernement parallèle des jeunes.
  • Forum méditerranéen de la jeunesse.

Tunisie :

  • Institut tunisien de développement et de démocratie
  • Association INJAZ
  • Conseil municipal de la commune de Béja

Algérie :

  • Association El Ikram (CCJAnnaba
  • Association Tichy la verte Bejaia
  • Jeunesse plus Draria Alger
  • Association SIDRA Alger
  • CCJ de Chellata Akbou
  • Association pour le futur (CCJ) Batna
  • Info.com (CCJ) Guelma
  • ADJC Biskra
  • Scouts Musulmans Algériens Biskra
  • CCJ El Hadjeb Biskra
  • AJC (conseil consultatif des étudiants) Oran
  • AAI (université de Bejaia)
  • INSAF Setif
  • Association IDLES Ouzllaguen
  • LDDH
  • AEC Akbou (CCJ)
  • ONG italienne CISP

Lors de cette rencontre internationale, toutes les associations, tous les conseils et les pouvoirs publics présents ont raconté leurs expériences sur le terrain, dans un esprit de partage et d’échange de connaissances. (ci-dessous en fichier PDF, le compte-rendu de la rencontre)

Les plénières et les travaux d’ateliers ont convergé vers la nécessité de renforcer la concertation, qui doit être un processus à plusieurs niveaux, notamment entre les jeunes eux mêmes afin de construire leur propre légitimité, mais aussi avec les acteurs locaux, associations, médias et élus locaux afin d’aborder sérieusement les préoccupations, besoins et problématiques des jeunes. 

Le CCJ a largement été discuté. Outil de proximité par excellence, de par sa souplesse, son accessibilité et son caractère informel et volontaire, il est aussi un espace d’apprentissage, de formation qui vise l’autonomie des jeunes et leur pleine insertion dans la gestion de la cité et le dialogue avec les Pouvoirs publics.

Recommandations et perspectives

  • Mise en réseau des CCJ du Maghreb pour un dialogue, échange de bonnes pratiques et mise en place d’actions communes.
  • Renforcer les liens entre les jeunes du Maghreb en multipliant les projets d’échange.
  • Prévoir des sessions en continuité de cette première rencontre a Akbou en vue d’approfondir la réflexion, de consolider les liens et mutualiser les expériences au service d’une jeunesse maghrébine plus agissante.

Portfolio