Témoignages et interviews

...C’est Joussour qui nous a fait connaitre

En marge de la clôture du projet FAP mis en oeuvre et conduit par l’association Tadukli de Bouira, son président Monsieur Abdelghani Bouchmakh nous a accordé un entretien.

Quel est votre sentiment aujourd’hui, au terme de votre projet ?

Satisfait. Grâce à ce projet, on a appris aux enfants beaucoup de choses. Nous même nous avons acquis beaucoup de connaissances en matière de gestion, et ce par le biais des formations que nous avons eu. Nous sommes aujourd’hui heureux et triste en même temps. Triste parce que nous arrivons au terme d’u projet qui nous a beaucoup apporté. Heureux car nous accueillons un FAIJ et c’est grâce à ce projet et à ce groupe de jeunes que cette association continuera à travailler avec Joussour en attendant la salle de lecture promise par la wilaya qui nous servira à aider plus les enfants de notre localité.

Les résultats comment les évaluez vous ? C’est une réussite, je dirais à 15O %. Parce que nous sommes partis sur objectifs de 100 bénéficiaires pour ce qui est des cours de soutien pour le bac et nous avons atteints 150 bénéficiaires. Donc le résultat est très positif pour nous.

L’apport des collectivités locales ? Le président d’APC a commencé à nous aider en 2009 grâce au projet Fail. Il nous a dotés de tables et de chaises pour les enfants en cours d’Informatique. Quand il a constaté le sérieux de notre association, l’accompagnement qui est fait aux enfants de cette localité, les résultats concrets que nous avons obtenus, l’évolution de l’association car du Fail, nous sommes passés au FAP, il s’est engagé à nous aider au niveau de l’APC et de la wilaya.

Qu’est ce que Joussour vous a apporté ?

A être connu. On est né avec ce programme . Notre premier projet avec Joussour le fail, a suscité l’intérêt de la DJS qui nous a demandé de l’élargir avec son appui. On a aussi connu d’autres bailleurs de Fonds, d’autres associations locales et nationales grâce aux temps collectifs organisés par Joussour.

Avant notre adhésion à Joussour, nous ne connaissions même pas les associations de notre wilaya. Nous les avons connus dans le cadre de ce programme et on est entrain de construire ensemble un partenariat.

Qu’auriez vous voulu que Joussour vous apporte de plus ?

Plus de formations, et peut être comment construire un partenariat national on International. Qu’il pense à nous organiser des rencontres où on pourra échanger sur nos activités, nos actions, et engager une vraie réflexion pour dégager des pistes de partenariats concrets.

Votre dernier mot ?

Notre grande fierté c’est le groupe de jeunes qui est en charge du Faij. C’est la relève de notre association et c’est le plus grand hommage que l’on puisse rendre à feu Cheikh Hamou qui était à l’origine de la création de notre association

Merci Monsieur Bouchmakh.