Actualités

Graine de Paix : " Le vivre ensemble "

Le Dimanche 10 mai, l’association Graine de Paix a organisé une conférence pour le lancement de son projet " le vivre ensemble au centre culturel de Bir El Djir " à Oran. Action qu’elle réalise en partenariat avec l’association Enawaim et le centre culturel de Bir El Djir avec le soutien du programme Joussour et de l’APC de Bir El Djir.

 

Le but de cette animation thématique est d’impulser une dynamique de renforcement des actions du centre culturel de la commune de Bir EL Djir en impliquant l’ensemble des acteurs présents sur le terrain.

 

Le mot de l’association Graine de Paix :

" Durant le mois d’octobre 2014 les habitants de la localité de Sidi El Bachir (commune de Bir El Djir) ont vécu une fête de l’Aïd dramatique, entachée par la mort tragique de trois enfants qui jouaient dans un chantier. 

Suite à ce drame le constat est vite établi, il y a un véritable manque d’espace de loisirs et d’animation pour enfants, donc il est nécessaire de faire un travail auprès des structures, déjà existantes, qui ciblent l’enfance et la jeunesse afin d’améliorer leur cadre de vie et les protéger.

L’association Graine de paix est convaincue que le fait d’investir dans un espace de loisirs destiné aux jeunes (le centre culturel), va créer de l’activité et de l’entraide, va rétablir la communication et favoriser le vivre ensemble. "

 

Dans ce projet l’association Graine de Paix a le rôle de catalyseur, facilitateur et médiateur afin de renforcer les capacités du centre culturel en développant :

 1. La mise en réseau

  • Information et communication entre les associations.
  • Mise en place d’espace de dialogue avec les autorités locales
  • Mise en place d’un programme d’action (impliquant les associations, les autorités locales, les personnes ressources et les habitants).

 2. La formation

  • Formation continue des acteurs locaux concernés.
  • Visite d’un centre social à Marseille en France.

 3. L’accompagnement des associations

  • Echange de bonnes pratiques.
  • Renforcement des capacités.
  • Analyse de pratique.

 

Le mot de Sami Loucif (Chargé d’animation et de suivi, Joussour) :

" J’ai assisté en fait à ce qui nous manque le plus : un espace de débat public. Il y avait des associations, des élus, mais aussi des citoyens. On avait l’impression d’être à une session de l’APC, et comme les dames de Graine de Paix sont fortes en modération, c’était à la fois « vif » mais très « contenu ». La démocratie comme on aimerait la voir, avec des élus qui parlent avec le peuple et non pas pour lui. C’est la preuve, je pense, que plus le territoire est restreint, plus les acteurs deviennent des « personnes » et non pas des « personnages » car ils sont directement concernés. "


Portfolio